الحزب المغربي الليبرالي

  • twitter
  • google plus
  • facebook
  • youtube
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Kant, Emmanuel 1724-1804

Kant, Emmanuel 1724-1804

Ce philosophe allemand qui vécut et enseigna toute sa vie à Koenigsberg, en Prusse orientale, bouleversa le rapport de l’homme à la raison et à la liberté en trois volumes : critique de la raison pure (1781) critique de la raison pratique (1788) critique de la faculté de juger (1971). Il démontra que la loi est la condition de la liberté et de l’acte moral, et que l’homme, parce qu’il peut se penser, est libre. En 1784, il se fait le porte-parole de l’aufklarung et de la liberté de penser avec qu’est-ce que les lumières ? Dans le projet de paix perpétuelle (1795), cet admirateur de Rousseau établit que la liberté politique et donc la constitution républicaine est la condition de la paix à l’intérieur d’un état indépendant régie par un droit cosmopolitique (droit des gens), qui garantirait une paix définitive et non une simple cessation momentanée internationales qui verront le jour au 20ème siècle. (CEE,ONU)

Keynes, John Maynard 1883-1946 Keynésianisme.

Keynes, John Maynard 1883-1946 Keynésianisme.

Economiste et mathématicien britannique, mais aussi homme d’affaires et conseiller politique, le fondateur du « Keynésianisme » est issu d’une famille d’intellectuels (sa mère est un auteur à succès et une militante des reformes sociales). Il étudie à Cambridge l’économie néoclassique avec Alfred Marshall et Arthur Cecil Pigou. En 1919, il se fait connaitre du grand public avec les conséquences économiques de la paix où il critique le poids des réparations imposées à l’Allemagne par le traité de Versailles. L’hyperinflation allemande qui succédera à la guerre confirmera entièrement ses thèses. Membre du parti libéral depuis 1912, il couvre pour la presse libérale la conférence monétaire internationale de Gènes en 1922 et rédige à partir de ses observations son essai sur la réforme monétaire (1923) qui prône l’abandon du système de l’étalon –or. Parue en 1936, sa théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie condamne l’économie néoclassique. Il y développe l’hypothèse que la demande est le facteur déterminant pour expliquer le niveau de la production et par conséquent de l’emploi. Cette thèse Keynésianisme inspirera particulièrement l’Europe de l’après-guerre jusque dans les années 1970, où elle va buter sur le phénomène de stagflation (inflation+ stagnation+chômage). Les Keynésiens modernes s’opposent aux libéraux par l’accent qu’ils mettent sur l’incapacité du marché à gérer de l’économie, faute d’informations faibles. Célèbre dans le monde entier dès les années 1930, Keynes sera gouverneur de la banque d’Angleterre, et lors des accords de Bretton Woods en 1944, il présidera la délégation britannique. Il tentera d’y faire valoir l’idée d’une monnaie et d’une banque supranationales, qui sera repoussée par les Américains soucieux de placer le dollar au centre du système monétaire international. Il meurt deux ans plus tard d’une crise cardiaque. Homosexuel affiché, il avait épousé en 1925 une danseuse étoiles des ballets russes.